Deuxième et dernier quinquennat du président Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo : place au Gouvernement des génies et des professionnels patentés !

[Par Jacques Kitengie]

À la cité de l’union africaine, dans son pouvoir discrétionnaire, le fils de l’opposant mythique de la RD Congo, devenu président depuis janvier 2019, réélu en décembre 2023, celui que les congolais ont surnommé « Fatshi Beton », est en train de mettre les points sur les « i » et les barres sur les « t », pour formaliser la prochaine équipe gouvernementale qui sera chapeautée par la première ministre Judith Suminwa Tuluka. À en croire la majorité des congolais, les animateurs de ladite équipe devront être non seulement des véritables génies, mais aussi et surtout des professionnels patentés de la gouvernance. Visiblement les dés sont jetés pour une ère décisive sur le plan des réalisations d’intérêt général.

Il n’est pas exclu, dans tous les cas, que le président Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, s’acquitte d’un devoir de bon aloi, à savoir celui de reconduire plus ou moins une quinzaine de meilleurs Warriors du Gouvernement Sama. Il va sans dire, en effet, que les perles rares qui ont prouvé de quoi elles sont capables, dans l’équipe Sama 1 et 2, méritent bel et bien la totale confiance du premier citoyen et celle de la communauté nationale, pour la poursuite de l’action salvatrice du bien-être général des congolais. Selon plusieurs sondages crédibles, parmi ces meilleurs ministres, l’on cite notamment le ministre de la fonction publique Jean-Pierre Lihau, celui de l’urbanisme et habitat Pius Muabilu Mbayu Mukala, celui de la communication et médias Patrick Muyaya, le ministre de la défense nationale Jean-Pierre Bemba, le ministre de l’industrie Julien Paluku, pour ne citer que ce top cinq.

Le peuple congolais confronté aux défis multiples, par rapport aux réalités de la vie quotidienne, semble exigent, à tout point de vue. Sans se voiler de face, il est vrai que l’accès par tous à l’eau potable et à l’électricité demeure un défi. Loin d’oublier la problématique de la chute libre du franc congolais face au dollar, la situation sécuritaire qui continue à faire jaser notamment dans la partie est de la mère patrie, les attentes du peuple congolais sont nombreuses, tout compte fait. En revanche, le président Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo qui a du pain sur la planche, n’a nullement droit à l’erreur. Il l’aura dit lui-même, il y a quelques mois, lorsqu’il insistait qu’il ne ménagera aucun effort pour éviter les erreurs du passé.

Réélu massivement par le souverain primaire, lors la présidentielle de décembre 2023, le président Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo devra redoubler d’efforts, durant ce deuxième et dernier mandat, pour convaincre son peuple, en résolvant fondamentalement les problèmes sociaux essentiels. Les fonctionnaires précisément réclament ne fût-ce que la régularité de leur paie, à bonne date, en attendant l’amélioration progressive de celle-ci. Il est temps de soutenir le président Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo dans son action, car il n’est pas tard pour faire davantage mieux en vue du changement total tant attendu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
14 ⁄ 7 =