Union sacrée : quand Tshisekedi envoie lentement mais sûrement le FCC dans l’opposition !

Le droit au pays de Lumumba est désormais interprété selon les chapelles des Juristes. Là où certains professionnels du droit constitutionnel congolais appuient qu’une majorité parlementaire ne peut nullement basculer, en pleine législature, d’autres fins Juristes affûtent des arguments diamétralement opposés. Doit-on infiniment saisir la Cour constitutionnelle et donner l’impression que la Constitution congolaise cacherait des ambiguïtés de trop? Wait and see.

Qu’à cela ne tienne, le cinquième chef de l’Etat congolais, « le premier président » ayant bénéficié de la passation dite civilisée du pouvoir, fin janvier 2019, Félix Tshisekedi est en train de foncer si vite dans la matérialisation de l’Union sacrée, le clan politique « arc-en-ciel » initié par ce dernier, pour la gestion du pays après la dissolution de la coalition FCC-CACH. C’est dire que celui-ci a rejeté toute idée du FCC allant dans le sens de cohabitation au sommet des institutions nationales.

Ce dimanche 03 janvier 2020, le chef de l’Etat Tshisekedi a réussi facilement de rassembler autour de lui 302 députés nationaux qui lui ont confirmé leur adhésion à l’Union sacrée de la nation. La rencontre a eu lieu sur les hauteurs de la cité de l’Union Africaine de Mont Ngaliema.

À en croire le briefing de la presse présidentielle, les hôtes du président Tshisekedi fils ont été « repartis en 10 groupes parlementaires, et ont réaffirmé leur appartenance à l’Union Sacrée de la Nation ».

Les groupes parlementaires concernés sont notamment le CACH, l’AFDC-A, le PALU et Alliés, MS-G7, ADRP, MLC-A.D.N, AABC, AAB ainsi que le ticket des élus du FCC ayant officiellement rejoint l’Union Sacrée de la Nation.

En somme, il est important d’indiquer qu’au cours de la session extraordinaire qui vient d’être convoquée à l’Assemblée nationale, pour ce mardi 05 janvier 2021, tout va se savoir. Entre autre la matérialisation réelle du basculement de la majorité parlementaire et la chute effective du gouvernement de coalition FCC-CACH, y compris la venue de du clan FCC dans l’opposition. Qui vivra verra !

Jacques Kitengie

1 thought on “Union sacrée : quand Tshisekedi envoie lentement mais sûrement le FCC dans l’opposition !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 − 10 =